LIENS ANCESTRAUXTout est écrit partout en signes
Rechercher
Rechercher

Sur les traces d’Eléonore

Le huit août 2011 pour avancer dans sa généalogie, Mara va aller sur les traces d’Éléonore son arrière-grand-père maternel avec une amie.

–  Exclusivement féminin aujourd’hui, le prénom Éléonor(e), avec ou sans e, était aussi dans le temps, un prénom masculin -.

Après avoir bu un café en arrivant dans le village de Châtillon-sur-Marne, les deux femmes partiront à la recherche d’indices pour retrouver des traces de la vie d’Éléonore et Victorine (sa première épouse). Le couple y a vécu il y a tellement longtemps que même les personnes âgées interrogées, ne vont pas les renseigner.

Ne s’avouant vaincues, elles pousseront leurs investigations jusqu’à la gendarmerie. Après tout, si drame familial il y a eu à l’époque d’Éléonore, les gendarmes pourront peut-être leur transmettre quelques archives conservées.

Pour Mara la vie de son arrière-grand-père est une véritable intrigue. Personne ne l’avait su dans la famille, mais Eléonore avait épousé son arrière-grand-mère seulement trois mois après avoir perdu Victorine, une première épouse ! Mais l’intrigue est profonde.

  • Éléonore épousa Victorine en juin 1887. Victorine décéda en septembre 1887 et Éléonore se remaria avec Louise, en décembre 1887.

Deux mariages pour un seul homme en six mois de temps ! Comme c’est étrange !

En allant à Châtillon-sur-Marne ce huit août 2011, Mara avait déjà beaucoup écrit sur Jean de La Fontaine. Le fabuliste l’attire depuis l’enfance.

Rien, pas une trace des ancêtres de Mara ne furent trouvées. Finalement, elles n’y sont pas allées pour rien. Déjà, Mara n’imaginait pas se retrouver dans un beau village authentique. Lorqu’elles s’étaient dirigées vers l’église, elles ne s’attendaient pas à y faire une rencontre fabuleuse en la personne d’une petite Dame de plus de 94 ans. Encore très alerte, elle y faisait le ménage. Une conversation s’engagera. Elles en sont reparties en sachant que waouh… ! Jean de la Fontaine fut Maire à Châtillon-sur-Marne. Il a fallu qu’elle aille à la recherche de ses ancêtres pour le savoir. Au retour, elle s’est procuré un livre recommandé par cette dame âgée. Ainsi, elle appris que Jean de la Fontaine avait signé un bail pour la ferme de Dammart avec un certain François du nom de mon ancêtre tant recherché à Châtillon-sur-Marne. Comme le monde est petit ! Et puis, il y a eu tous ces repères indéniables :

Il se prénommait Jean, elle s’appelait Marie Héricart.

C’est Jean-Marie qui mit Mara sur la route de Château-Thierry.

Jean de la Fontaine meurt le 13/04/1695.

Monique la meilleure amie de Mara, meurt le 13/04/2009.

Jean meurt à 74 ans. Le père de Mara meurt à 47 ans.

Jean meurt à Paris. De sa naissance jusqu’à ses 8 ans, elle a habité une rue de Paris.

Jean fut baptisé à l’église Saint Crépin de Château-Thierry. Un de ses frères est né à la Saint Crépin.

Lui se prénommait Jean, son frère c’était Claude. L’ex-mari de Mara c’était Jean-Claude.

Il habitait à Château-Thierry. Elle a rencontré certains de ses proches, à Château-Thierry.

Jean Racine était un cousin par alliance de Jean de la Fontaine.

A 8 ans, Mara a habité une rue Jean Racine. Au bout, il y avait la rue Lamartine avec la famille Thierry. Juste en face, la famille Fontaine dont les deux fils se prénommaient Jean et Claude.

François Chauveau, fut le premier illustrateur officiel de La Fontaine. Au coin de sa rue Jean Racine et de la rue Lamartine, Mara avait une camarade qui s’appelait B. Chauveau.

Mariage de Jean avec Marie Hericart : 11 Novembre 1647 à La Ferté MilonL’arrière-arrière-arrière-grand-mère de Mara, s’appelait Thérèse Milon.

Etonnant d’avoir été autant attirée par son cher Jean et de trouver un tas de repères symboliques entre eux deux ! Oui, oui, étonnant !

Laissez un commentaire

LIENS ANCESTRAUX

Articles récents

Archives

A NOTER

Toute ressemblance ou similitude avec des personnages ou des faits existants ou ayant existé, ne saurait être que coïncidence fortuite.